Naturalité, la lettre de Forêts sauvages d’avril 2022 est sortie !

Naturalité, la lettre de Forêts sauvages d’avril 2022 est sortie !

Dans l’éditorial de la lettre 22, on se posait la question : que signifie « zone de protection forte » ? On sait aujourd’hui que les forêts de protection et zones Natura 2000 pourront en faire partie. Eh bien, ça tombe bien, une coupe à blanc a été réalisée sur 5 ha en forêt rhénane dans une zone classée en forêt de protection et en Natura 2000. Alors, pour la protection forte, va falloir changer de nom !
Ailleurs, les nouvelles en provenance de Białowieża nous rappellent que la folie des hommes semble toujours prête à se manifester.
Aussi, écoutons Edward Abbey pour ne pas cautionner la pensée courante : « Toute chose humaine est par définition, supérieure à ce qui n’est pas humain ».
Gilbert Cochet

 

Parution d’un numéro spécial de la RFF sur les forêts en libre évolution

Parution d’un numéro spécial de la RFF sur les forêts en libre évolution

Le numéro « Des forêts en libre évolution », publié par la Revue Forestière française, est désormais consultable sur https://revueforestierefrancaise.agroparistech.fr/

Vol. 73 No 2-3 (2021): Des forêts en libre évolution

Christian Barthod, Jean-Luc Dupouey, Raphaël Larrère, François Sarrazin
Frédéric Gosselin, Jean-Claude Génot, Thibault Lachat
Jean-Marie Savoie, Marie Thomas, Eugénie Cateau, Nicolas Gouix, Pierre Paccard
Annik Schnitzler, Jean-Claude Génot
Ladislav Miko, Toby Aykroyd, Daniel Vallauri, Christian Barthod
Nicolas Debaive, Nicolas Drapier, Grégoire Gautier, Laurent Larrieu, Rita Bütler
François Sarrazin, Jane Lecomte, Nathalie Frascaria-Lacoste
Pour une forêt primaire en Europe de l’Ouest – Le nouveau manifeste de Francis Hallé

Pour une forêt primaire en Europe de l’Ouest – Le nouveau manifeste de Francis Hallé

Francis Hallé vient de publier un fabuleux manisfeste nommé Pour une forêt primaire en Europe de l’Ouest. Voici son résumé :

Les forêts primaires, qui n’ont jamais été modifiées ni exploitées par l’homme, sont des joyaux de la nature, des sommets de biodiversité. Leurs bénéfices sont inestimables. Sous les tropiques, elles subissent un déclin alarmant. En Europe, elles ont quasiment disparu depuis 1850. Pourquoi devrions-nous nous satisfaire de cette situation ? Ce n’est cohérent ni avec notre tradition culturelle, ni avec notre exigence de beauté des paysages.
C’est pourquoi, à l’initiative du botaniste, l’Association Francis Hallé pour la forêt primaire agit pour la création d’un vaste espace (environ 70 000 hectares) dans lequel une forêt, placée en “libre évolution”, renouvellera et développera sa faune et sa flore sans aucune intervention humaine, et cela sur une période de plusieurs siècles. Cette zone, qui reste à localiser, sera transfrontalière, avec une base française.
Ce projet suscite un très vif intérêt du public, pour des raisons à la fois écologiques et philosophiques. Comme l’expose ce manifeste, l’Association souhaite susciter un large mouvement d’opinion pour faciliter l’obtention des accords politiques et administratifs nécessaires. Il est urgent d’agir !